PolskiEnglishFrançais
"Nawet zwierzę może być głębsze od filozofa, to znaczy może mieć głębsze odczucie życia." — Emil Cioran
Partenaires
Regionalna Dyrekcja Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Wojewódzki Fundusz Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Karpacka Spółka Gazownictwa Sp. z o.o.
Deutsche Bank PBC Spółka Akcyjna
Regionalna Dyrekcja Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Wojewódzki Fundusz Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Karpacka Spółka Gazownictwa Sp. z o.o.
Deutsche Bank PBC Spółka Akcyjna
Regionalna Dyrekcja Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Wojewódzki Fundusz Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Karpacka Spółka Gazownictwa Sp. z o.o.
Deutsche Bank PBC Spółka Akcyjna
Regionalna Dyrekcja Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Wojewódzki Fundusz Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Karpacka Spółka Gazownictwa Sp. z o.o.
Deutsche Bank PBC Spółka Akcyjna
Regionalna Dyrekcja Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Wojewódzki Fundusz Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Karpacka Spółka Gazownictwa Sp. z o.o.
Deutsche Bank PBC Spółka Akcyjna
Regionalna Dyrekcja Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Wojewódzki Fundusz Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Karpacka Spółka Gazownictwa Sp. z o.o.
Deutsche Bank PBC Spółka Akcyjna
Regionalna Dyrekcja Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Wojewódzki Fundusz Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Karpacka Spółka Gazownictwa Sp. z o.o.
Deutsche Bank PBC Spółka Akcyjna
Regionalna Dyrekcja Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Wojewódzki Fundusz Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Karpacka Spółka Gazownictwa Sp. z o.o.
Deutsche Bank PBC Spółka Akcyjna
Regionalna Dyrekcja Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Wojewódzki Fundusz Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Karpacka Spółka Gazownictwa Sp. z o.o.
Deutsche Bank PBC Spółka Akcyjna
Regionalna Dyrekcja Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Wojewódzki Fundusz Ochrony Środowiska w Rzeszowie
Karpacka Spółka Gazownictwa Sp. z o.o.
Deutsche Bank PBC Spółka Akcyjna
Collaboration
kancelaria_veritas.jpg
Newsletter ORZW

Chcesz wiedzieć o aktualizacjach w ośrodku? Podaj nam swojego maila.







Przekaż 1% zwierzętom...

There are no translations available.

Ośrodek Rehabilitacji Zwierząt Chronionych
KRS: 0000313847

W związku z faktem, iż z początkiem stycznia każdego roku rozpoczyna się okres, w którym podatnicy rozliczają się z Urzędem Skarbowym, przypominamy o możliwości wsparcia Organizacji Pożytku Publicznego. Ten szlachetny gest ogranicza się tylko do wpisania w odpowiednim polu formularza nr KRS organizacji, którą wg Państwa uznania warto wspomóc zasilając jej konto równowartością 1% podatku dochodowego.

Od 2009 roku nasz ośrodek również posiada status OPP. Wspomniana pomoc jednego podatnika może wydawać się niewielka, natomiast, gdy nr KRS znajdzie się na formularzach większej ilości osób, okazuje się ona bezcenną i kluczową dla działalności większości organizacji pozarządowych w Polsce.

Przy tej okazji chcieliśmy również serdecznie podziękować za zeszłoroczne wsparcie w formie wspomnianego „procenta” - to właśnie dzięki niemu udało nam się zdziałać tak wiele. Środki te umożliwiły nam pokrycie części kosztów związanych z wykarmieniem, leczeniem i utrzymaniem naszych podopiecznych. Działania te pociągają za sobą koszty, dlatego szczególnie zależne są od Państwa wsparcia.

Jeżeli dostrzegają Państwo słuszność w działalności naszego ośrodka, popieracie propagowane przez nas idee i chcielibyście przyłączyć się do nich wspomagając naszą placówkę w tegorocznym rozliczeniu podatkowym, zapraszamy TUTAJ. W dziale tym szczegółowo opisujemy, co do tej pory udało nam się zdziałać dzięki Państwa procentowi, na co zostaną przeznaczone te procenty uzyskane w wyniku kolejnych rozliczeń oraz co trzeba zrobić, aby tegoroczny Państwa 1% podatku bezproblemowo powędrował na konto ośrodka.

Przekaż nam Twój 1%. Bezpłatnie wypełnij i wyślij PIT przez Internet!

Zachęcamy Państwa również do wypełnienia zeznania podatkowego przy pomocy internetu. Dzięki niemu można szybciej, sprawniej i bezbłędnie wypełnić formularz. Przenosząc się za pomocą powyższego odsyłacza do aplikacji "e-pity" mają Państwo możliwość wypełnienia formularzy: PIT-36, PIT-36L, PIT-37, PIT-38, PIT-39. Jej zaletą jest fakt, że nie jest wymagane pobranie dodatkowego programu, a wszystkie czynności wykonuje się za pomocą przeglądarki internetowej. Wspomniany odnośnik automatycznie wstawia dane naszego ośrodka do rubryk odpowiedzialnych za odliczenie dla nas 1%. Dzięki temu nie muszą się Państwo martwić o poprawne wpisanie naszego nr KRS.

NASI PODOPIECZNI LICZĄ NA TWOJĄ POMOC! DZIĘKUJEMY!

Jakub Kotowicz
Wiceprezes Ośrodka Rehabilitacji Zwierząt Chronionych





Więcej zdjęć do obejrzenia w Fotogaleriach.

 

L'hivernage des cigognes blanches...

Chaque jour le mercure s’abaisse encore et encore. Les dernières cigognes blanches se sont déjà envolées pour effectuer leur migration annuelle. Quant à nos patients, plus de la moitié a recouvert leurs forces et donc leur capacité migratoire. Début septembre ils ont pris leur envol et, après avoir réalisé plusieurs tours au-dessus de notre siège en guise d’adieu, ils se sont lancés dans leur long périple vers le sud. Malheureusement, l’autre moitié de nos pensionnaires, c’est-à-dire plus d’une soixantaine d’oiseaux, n’a pas réussi à prendre le départ. Parmi eux, une quinzaine ce sont nos internes perpétuels. En raison de leurs graves lésions, ils devront rester chez nous pour toujours. En ce qui concerne les autres, nous n’avons pas réussi à les guérir complétement avant les derniers départs en migration de cette année. Par conséquent ils ne pourront prendre leur essor pour le sud que l’année prochaine. Cela dit, nous nous attendons à recevoir encore cette année une vingtaine de nouveaux venus. Blessures par balles, fractures, électrocutions ou encore intoxications ne sont que certaines des raisons pour lesquelles nous accueillons de nouveaux patients. Le traitement et la prise en charge des cigognes démandent d’importantes sommes d’argent. En conséquence, comme chaque année, nous lançons donc la champagne « Hivernage des cigognes blanches ». Dans le cadre de cette initiative vous pouvez aider nos patients à survivre aux froids hivernaux qui s’approchent. Tous les moyens obtenus dans le cadre de cette action seront utilisés pour satisfaire les besoins de nos oiseaux. L’argent recueilli au cours de la campagne « Hivernage des cigognes blanches » nous permettra d’acheter des quantités suffisantes d’alimentation et de paille, que nous recevrons aussi avec gratitude sous la forme du don matériel. Au cours de la période de l’hivernage nos cigognes ont besoin de presque une tonne d’alimentation par mois pour se maintenir en bonne forme. Dans le contexte des sévères conditions climatiques, l’abondance de la nourriture est le facteur principal conditionnant l’acclimatisation des oiseaux. Cela dit, nous ne pouvons pas permettre à ce que nos pensionnaires souffrent d’une pénurie de provisions. La paille nous est indispensable pour, au moment des gels les plus forts, couvrir le sol des enclos et préparer des protections contre le vent. Notre objectif principal est de permettre à nos patients de revenir dans leur habitat naturel. Nous le réalisons grâce à notre travail et grâce à votre soutien, sans lequel nous ne pourrions pas assurer à nos protégés de bonnes conditions pour passer l’hiver à l’abri du froid et de la famine. Pour accéder à nos enchères, cliquez la bannière ci-dessous. Pour apprendre davantage sur notre collecte de fonds, cliquez ICI.


Pour regarder plus de photos de nos cigognes, accédez à la Gallérie I et à la Gallérie II.
Pour regarder des photos documentant le traitement des oiseaux, cliquez Ici.

 

Au secours des lynx…

Mi-décembre dernier l’on nous a signalé la présence d’un lynx errant seul aux alentours du village de Bircza, près de Przemyśl. Nous nous sommes immédiatement rendus sur place équipés de matériel indispensable. Bientôt nous avons découvert qu’il s’agissait d’un jeune spécimen qui s’était approché d’habitations à la recherche de la nourriture. Surpris et effrayé par un homme, probablement à l’aube, il a grimpé sur un arbre poussant sur une parcelle privée. Nous n’avons eu besoin que d’un coup d’oeil pour comprendre que l’animal était très maigre et affamé. Un coup de fusil anesthésiant a suffi pour endormir le félin. Ensuite les pompiers locaux nous ont aidé à le sortir de l’arbre. L’examen initial du lynx nous a permis d’évaluer son âge à environ sept mois.

Les petits lynx viennent au monde en mai. Ils atteignent la maturité à l’âge de neuf ou dix mois. C’est après avoir passé ce seuil qu’ils quittent leurs mères, qui les avaient nourri et leur avaient appris l’art de la chasse. Vu son âge, notre patient pesait décidément trop peu, d’où la supposition que, pour des raisons inconnues, il avait été séparé de sa mère. Et cela lui est arrivé bien trop tôt puisqu’il n’était pas encore capable de subvenir soi-même à ses besoins. Il est difficile d’évaluer depuis combien de temps le lynx n’était plus accompagné de sa mère. Néanmoins, compte tenu de l’affaiblissement de son organisme, surtout la perte importante du tissu adipeux et la réduction non-négligeable de la masse musculaire, il paraît que cela faisait déjà assez longtemps qu’il était seul.

Habituellement les lynx évitent de pénétrer dans des terrains habités par l’homme, leur habitat naturel étant la forêt. Or, le jeune lynx a eu beaucoup de la chance en prenant le risque de s’approcher d’habitations humaines et en se faisant ensuite attraper sur un arbre. En effet, s’il n’avait pas été aperçu et saisi, très probablement il n’aurait pas survécu le mois suivant.

Nous avons sur-le-champ transporté le patient à notre centre. Afin de l’accueillir, nous avons vite accommodé l’enclos destiné aux lynx qui est encore en train de construction. L’animal étant exténué, nous avons jugé son état de santé insatisfaisant. La température de son corps était très basse. Apathique, il était plongé dans un état de torpeur. Nous avons dû avant tout éliminer ces symptômes inquiétants. Sans perdre de temps, nous nous sommes mis au travail.

Chaque jour l’état de notre patient évoluait positivement. Nous avons bientôt constaté que sa condition physique s’est nettement améliorée. Actuellement le lynx récupère toujours ses forces. Notre pronostic est optimiste. Pourtant, nous ne sommes pas encore à même d’estimer quand nous pourrons le rendre à la nature. Il faut qu’il gagne encore du poids. Selon les estimations initiales, nous pourrons envisager de le remettre en liberté d’ici mai prochain. Nous voulons avoir la certitude qu’il s’adaptera facilement à la vie dans l’environnement naturel.

En raison de la spécificité de l’espèce et de son importance pour l’environnement naturel en Pologne, nous n’avons pas droit à aucun erreur dans le processus du traitement de notre patient. Cela dit, la thérapie entraîne des coûts importants. Ainsi nous vous invitions à venir en aide de notre lynx et à participer à la collecte des fonds pour lui permettre de réintégrer son habitat naturel. Pour savoir plus de la collecte, cliquez ICI.


Pour regarder plus de photos de notre lynx, accédez à la Gallérie.
Pour regarder des photos documentant l’action du sauvetage du lynx, cliquez Ici.

 

La saison de blessures par balles...

Blessures par balles infligées aux animaux par plaisir sont un problème que l’on connaît malheureusement depuis longtemps. Ce qui est encore pire, c’est que récemment nous observons encore plus de cas des animaux blessés par balle d’une arme à air comprimé. Les premiers concernés sont les oiseaux. L’une des malheureuses victimes de la cruauté humaine a été un beau faucon sacre (Falco cherrug) qui était venu chez nous depuis la lointaine Vienne. L’oiseau nous a été transmis début août par la police de Przeworsk. Il a été très fort, vigoureux et agressif. La radiographie nous a permis d’identifier une bille de plomb près de la clavicule droite. Elle s’est arrêtée sur un os et est restée dans la plaie. Paradoxalement, l’animal a eu de la chance. Si le projectile l’aurait atteint à un demi-centimètre plus loin, il n’aurait pas survécu. L’opération a duré environ deux heures. Nous avons réussi à sauver le faucon qui chaque jour se portait de mieux en mieux. Son histoire ne se distinguerait en rien de cas d’autres animaux s’il n’avait pas été le premier spécimen de son espèce que nous avons pris en charge et si nous n’avions pas trouvé sur ses jambes deux anneaux d’identification. Sur l’une on a pu lire le numéro, sur l’autre – l’adresse du site web de son propriétaire autrichien. En effet, ils s’est avéré que ce faucon sacre appartenait à un particulier. Nous l’avons contacté. Heureux d’avoir de bonnes nouvelles au sujet de son protégé, il nous a rendu visite début septembre pour le récupérer, déjà en pleine forme. Le propriétaire n’a pas su expliquer comment son oiseau lui avait échappé ni pourqoui il avait choisi comme destination justement le Piémont des Carpathes. En effet, le faucon sacre ne visite la Pologne que sporadiquement. À part le faucon, nous avons récemment accueilli quatre cigognes et un corbeau freux, tous blessés par balles. Grâce à l’analyse des radios nous avons pu constater la présence de billes de plomb dans leurs corps. Une des cigognes, atteinte par trois projectiles, a malheureusement succombé à ses blessures malgré nos efforts. Et ce qui est le plus affligeant, c’est qu’il est extrêmement difficile, voire impossible, d’identifier les auteurs de ces actes criminels, sauf si on les prend en flagrant délit.


Pour regarder plus de photos documentant le traitement du faucon, accédez à la Gallérie.
Pour regarder plus de photos de l’opération du corbeau freux blessé, cliquez Ici. Opération de l’une des cigognes blessées - Cliquez Ici.

 

La naissance des cigogneaux…

Parmi nos cigognes handicapées, et donc incapables de voler, trois couples s’étaient formés. Les oiseaux sont très attachés les uns aux autres. Cette année, la deuxième d’affilée, ils – les femelles et les mâles ensemble – ont construit leurs nids directement sur terre de l’enclos. Ce comportement est très rare dans la nature. En effet, les oiseaux craignent les prédateurs, comme les renards. Par conséquent ils placent leurs nids en haut, c’est-à-dire sur des pylônes électriques, des toits de maisons ou encore sur des plates-formes installées spécialement pour eux.

Il paraît que nos cigognes se rendent bien compte du fait qu’ils peuvent se sentir en pleine securité dans leur enceinte, où elles sont convenablement protégées contre les visiteurs indésirables. Nous nous sommes vus confortés dans cette conviction pendant les Pâques, quand nous avons trouvé dans l’un des nids quatre oeufs. Chacun des parents les couvait à son tour et nous attendions avec impatience l’éclosion. En outre, nous avons aperçu que plusieurs de nos pensionnaires plus âgés veillaient à ce que les heureux parents aient pu prendre soin de leurs oeufs tranquillement en chassant les oiseaux plus jeunes, très curieux de savoir ce qui se passait. Comme heureusement les oeufs n’ont pas souffert en raison de gelées du début de mai, après trente jours de couvée les quatre oisillons ont éclos. Ils sont tous en bonne santé et leurs parents réussissent sans problème à les nourrir de poissons, nourriture que nous donnons à manger à toutes nos cigognes.

Les petits passeront dans le nid les cinq semaines suivantes. Ensuite, ils commenceront à apprendre à voler – aptitude qui leur sera indispensable pour survivre dans l’environnement naturel. Nous espérons profondement que les quatre jeunes cigognes s’envoleront pour l’Afrique encore cette année.


Pour regarder plus de photos des oeufs dans le nid, allez à la Gallérie.
Plus de photos des oisillons sont dans la Gallérie.

 
Plus d'articles...


BZ WBK, oddział Przemyśl

27 1500 1634 1216 3005 4390 0000

Ośrodek Rehabilitacji Zwierząt Chronionych

Przekaż nam

KRS 0000313847

Przekaż nam Twój 1%. Bezpłatnie wypełnij i wyślij PIT przez internet w e-pity 2010: PIT-36, PIT-36L, PIT-37, PIT-38, PIT-39